Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
la.jeunesse.invisible.overblog.com

la.jeunesse.invisible.overblog.com

La jeunesse invisible ou les jeunes de nulle part, pour une politique d’accompagnement au premier emploi stable - enquête, analyse, prospective

Publié par Claire Bernot-Caboche
Publié dans : #Enquête

La jeunesse « invisible » - Les 16-26 ans sans solution

Ni en emploi, ni en formation, ni en accompagnement

Étude : typologie des structures travaillant pour la jeunesse

Cette étude est conduite dans le cadre d’une thèse en science de l’éducation, sur la jeunesse dite «invisible», menée à l’université Lumière Lyon2 au sein de l’école doctorale EPIC et du laboratoire Éducation Culture et Politique, sous la direction de Philippe Meirieu et avec le concours financier de l’IRES pour le Centre de recherche Henri Aigueperse de l’UNSA Éducation.

Présentation de la recherche :

Ce travail de recherche consiste à poser le contexte politique et sociétal de la situation des jeunes, à produire une étude quantitative sous la forme de nouvelles statistiques et enfin à produire une enquête qualitative dont cette étude fait partie. Une des questions centrale de la thèse est : Comment articuler les politiques de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’information et de l’orientation, de l’insertion et de l’emploi, de l’accompagnement, etc. pour ne plus perdre de jeunes et les accompagner tous vers une prise d’autonomie sans passer par des périodes de latence stérile ?

Trop de jeunes entre 16 ans et 26 ans, voire 30 ans aujourd’hui, se perdent et se désocialisent, enfermés dans des problématiques nombreuses et complexes. Pourtant une grande quantité de dispositifs sont à leur disposition, de nombreux acteurs agissent sur le terrain au sein d’une multitude de structures. Pourquoi ces dispositifs restent illisibles à de trop nombreux jeunes et à leur famille, voire aux professionnels travaillant sur le terrain ? Il y a urgence à réfléchir ensemble sur les outils à imaginer pour dépasser les freins à l’insertion des jeunes. Pour ce faire, je vous invite à participer à cette étude. Trois niveaux de réponses sont possibles (voir plus loin).

Objectif de cette étude :

La réalisation de cette étude sur les structures publiques ou privées travaillant pour le public « jeune », doit permettre de dégager des perspectives, de confronter des solutions, et de faire des propositions en matière de politique « jeunesse » pour éviter les ruptures sociales des plus fragiles. L’analyse des réponses au questionnaire de l’enquête, les entretiens et enfin le brainstorming, permettront notamment d’élaborer une typologie des structures et une classification des solutions en 4 grands domaines.

Enquête à retourner :

Délai de réponse : 28 février 2014 Téléphone : 06 88 20 26 61

Adresse postale : 34 av du Chemin de fer – 78480 Verneuil sur Seine (enquête papier)

Adresse courriel : Claire.Caboche@univ-lyon2.fr (enquête en format numérique)

Adresse du site : http://la.jeunesse.invisible.overblog.com/ (enquête en ligne)

Enquête sur la typologie des structures travaillant avec la jeunesse

Mon engagement :

  • Fournir à tous les participants les résultats de cette étude, sur le territoire de Saint Quentin en Yvelines.
  • Respecter la confidentialité des informations recueillies et respecter l’anonymat des participants le souhaitant, et cela dans tous les écrits.

La méthodologie :

  • Choix du territoire de l’agglomération de Saint Quentin en Yvelines qui semble être la bonne échelle,
  • Inventaire exhaustif de toutes les structures en relation avec les jeunes sur le territoire, avec un focus sur la prévention du décrochage (collège, lycée, FP, sup…) et le raccrochage des 16-26 voire 30 ans (fin décembre),
  • Diffusion d’une enquête sous format web, numérique ou papier à tou(te)s les président(e)s et directeur(trice)s des structures en relation avec les jeunes pendant cette période (début février),
  • Entretiens semi-directifs avec des acteur(trice)s choisis par échantillonnage pour approfondir les résultats de l’enquête (début février),
  • Organisation d’une ou plusieurs réunions/débat (suivant le nombre de réponses) des dirigeant(e)s volontaires, sous la forme de « brainstorming » pour échanger sur les bonnes pratiques et les mesures envisageables (début mars),
  • Synthèse et propositions qui seront intégrées dans ma thèse (mi mars).

Le « brainstorming » :

  • Qui : les participants volontaires de l’étude,
  • Nombre de personnes : 15 personnes maximum par réunion,
  • Durée : 2h30mn,
  • Déroulé :
    • Un animateur + un rapporteur,
    • Présentation de la recherche et tour de table (30mn),
    • Questions/réponses (1h30mn),
    • Synthèse orale avec 4 à 5 idées forces dégagées (30mn).
  • Synthèse écrite diffusée aux participants de l’étude sur le territoire de l’agglomération de Saint Quentin en Yvelines.

Je vous remercie pour votre participation à cette étude qui prendra fin en mars 2014.

Claire Bernot-Caboche